Fraude technologique, un engagement ferme de la France!

Soumis par patfr2 le sam 01/07/2017 - 07:29
CLM2

A la veille du Grand Départ de la 104e édition du Tour de France, Laura FLESSEL, ministre des Sports, et Michel CALLOT, Président de la Fédération Française de cyclisme, ont proposé au Président de l’Union Cycliste Internationale, Brian COOKSON, de renouveler, en complément des actions menées par l’UCI, le dispositif de contrôle inopiné des vélos du Tour de France mis en place en 2016 afin de lutter contre toute méthode illégale d’augmentation de la performance sportive, et particulièrement contre la fraude dite technologique.
Ainsi, le dispositif de contrôle mis en place par le centre de recherche du Commissariat à l'énergie atomique et aux énergies alternatives (CEA) en 2016, et qui a prouvé sa grande fiabilité, sera reconduit cette année.

Dans le but de déceler d’éventuels éléments motorisés dans les vélos utilisés en course, les contrôleurs auront recours à la technologie de l’imagerie thermique, grâce, notamment, à des caméras de très haute définition.

Ces contrôles seront effectués de manière indépendante, sous l’égide de l’Union Cycliste Internationale.
Cette initiative confirme l’engagement fort des autorités françaises dans la lutte contre toute les formes de tricherie, qui portent atteinte aux valeurs du sport, décrédibilisent les résultats et performances sportives et menacent tant l’intégrité des compétitions que la santé des sportifs.

Suivant cet engagement et suivant toute logique, un dispositif de contrôle sera mis en place sur les Championnats du Monde.

- Le Communiqué officiel du Ministère des Sports et de la FFC.